Quelques astuces pour améliorer les performances de reproduction et de gestation de ses vaches 

Plusieurs paramètres influencent l’efficacité de la reproduction des vaches. Pour améliorer la reproduction, il est important de cibler les vaches qui ont le plus d’impact sur les résultats économiques de l’exploitation. En effet, certains paramètres dépendent de la vache, mais d’autres dépendent de la gestion de l’exploitation. Dans cette optique, comment améliorer les performances de reproduction et de gestation de ses vaches ? Dans la suite de cette revue, nous allons vous donner quelques conseils.

Utiliser le test de gestation

Le test de grossesse permet de détecter les glycoprotéines liées à la gestation dans le sang des vaches 28 jours après la reproduction et 70 jours après le vêlage. Le test de gestation Alertys onFarm est reconnu pour l’amélioration qu’il apporte aux performances de reproduction et à la rentabilité des fermes.  

Quels sont les avantages du test de grossesse ?

Le test de grossesse vous permet d’identifier de manière rapide et fiable les vaches gestantes et non gestantes d’une exploitation, c’est-à-dire de surveiller la gestation des vaches à tout moment. Il aide les éleveurs et leur permet d’identifier les vaches vides le plus tôt possible après la reproduction. Ainsi, il permet d’éviter des pertes économiques importantes. 

Comment utiliser le test de grossesse ?

Pour utiliser le test, il suffit de prélever du sang sur la queue de la vache et de retourner le tube 10 fois. Placez ensuite le test sur une surface propre et plane et notez l’identification de l’échantillon ou l’étiquette sur le dispositif de test. 

Ensuite, aspirez l’échantillon dans la pipette, puis distribuez-le dans le puits d’échantillon du dispositif. Enfin, ajoutez la solution de lavage 2 minutes après avoir ajouté l’échantillon et attendez 5 à 20 minutes pour obtenir les résultats visibles sur le dispositif. 

Comment dois-je interpréter les résultats du test ?

Tout d’abord, l’appareil dispose d’une ligne T et d’une ligne C qui facilitent la lecture et l’interprétation des résultats du test. À cet effet, la présence d’une ligne T rose ou rouge indique que la vache est enceinte, tandis que l’absence de ligne T indique le contraire. En outre, le test n’est pas valable si aucune ligne C n’apparaît.

Détecter les chaleurs

Le premier facteur d’amélioration des résultats reproductifs des vaches est humain avec une bonne détection des chaleurs. En fait, l’augmentation de la taille de l’exploitation peut rendre cette tâche plus compliquée, car la durée des chaleurs chez les génisses est plus courte. Le foie étant responsable de la synthèse des hormones, plus la production de lait est importante, plus la quantité de sang circulant dans le foie est élevée. 

Cela entraîne une dilution des hormones, d’où l’importance d’adopter des outils de détection des chaleurs car ils constituent une aide efficace. Cependant, il est possible de compléter l’utilisation de ces outils par des diagnostics de gestation systématiques afin de remettre rapidement les vaches à la reproduction.

Diminuer le mois moyen de lactation

Le mois moyen de lactation est également un facteur qui influence les performances techniques et économiques d’une exploitation. L’objectif est d’atteindre un stade moyen de 150 jours, mais une bonne gestion des vaches tardives est nécessaire. Cependant, une bonne activité ovarienne et utérine et une production d’ovocytes de qualité sont nécessaires pour que les vaches soient remises à la reproduction rapidement. De plus, la réduction du mois moyen de lactation nécessite également une réduction du nombre de vaches tardives. 

De plus, il est fondamental d’avoir une bonne détection des chaleurs car inséminer les vaches au bon moment n’est parfois pas suffisant pour améliorer le taux de conception. Cependant, la qualité du sperme et la technique d’insémination contribuent également à améliorer les performances de reproduction et la gestion des vaches.

Favoriser la consommation d’aliments

L’alimentation des vaches est l’un des principaux leviers pour améliorer la reproduction d’un troupeau. En effet, l’énergie est le premier facteur alimentaire qui affecte la fertilité des vaches. Le déficit énergétique causé par une perte marquée de l’état corporel corrélée à une mauvaise reproduction pénalise la qualité de l’ovulation et l’expression des chaleurs.

 Ainsi, pour minimiser la perte d’état corporel, il est nécessaire de réaliser l’ingestion car elle est plus efficace que la concentration de la ration en début de lactation. Pour cela, travaillez l’ingestion pendant le tarissement pour limiter l’énergie en début de tarissement. Cela permettra à la vache de compenser par l’ingestion et de se concentrer en fin de tarissement.

Pour finir, l’atténuation de l’impact des stress thermiques permet également d’améliorer la production des vaches laitières ainsi que leur reproduction.

A propos de l'Auteur: Ana

Je possède 2 Scottish fold. J'habite en campagne près de Nantes. Je suis une amoureuse des chats.

Vous pourriez, comme